Accueil > Intimité masculine > Pompe à érection Vacuum > Prescripteurs

Comment conseiller le vacuum ?

Le vacuum est un dispositif médical, ne nécessitant pas de prescription.

Vacuums Medintim : Rééducation pénienne et reprise des rapports sexuels

Vacuum à tête manuelle ou électrique pour une rééducation pénienne efficace avec reprise des rapports sexuels

Pour des patients souffrant de dysfonction érectile souhaitant reprendre une activité sexuelle de qualité.

Caractéristiques

  • Permet d'obtenir une érection simplement et sereinement.
  • Kit complet comprenant un vacuum avec tête manuelle ou électrique.
    4 anneaux de constriction, un lubrifiant et une mallette de rangement.
  • Dispositif médical, fabriqué en Allemagne.

Fonctionnement

La pompe crée une dépression, le "vide", autour du pénis ce qui provoque par une différence de pression un afflux de sang dans les corps caverneux et crée l'érection. Un anneau de constriction élastique serre le pénis afin d'y maintenir le sang. L'érection est obtenue en moins de deux minutes. Elle pourra se prolonger jusqu'à 30 minutes maximum si l'anneau est maintenu en place.

Une utilisation simple

1. Mettre en place l'anneau sur le manchon.
2. Insérer le pénis dans le cylindre.
3. Actionner la poignée jusqu'à l'obtention d'une érection satisfaisante.
4. Positionner l'anneau à la base du pénis.

Pourquoi choisir le vacuum ?

Facile à utiliser

  • Pas besoin de stimulation.
  • L'érection est obtenue rapidement.
  • S'adapte à toutes les morphologies

Sécurisant

  • Utilisation totalement indolore.
  • Maîtrise de l'érection en temps réel (durée et intensité).
  • Sans risque de priapisme.
  • Solution non médicamenteuse.

Efficace

  • Action mécanique.
  • Efficace quelle que soit l'origine de la dysfonction érecile.

Vacuums Medintim, dispositifs de première intention pour vos patients

  • Après prostatectomie radicale.
  • Qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre des IPDE-5.
  • Qui ne veulent ou ne peuvent utiliser des injections intracaverneuses.
  • En complément des injections intracaverneuses.
  • Diabétiques de type II.
  • En cas de sclérose en plaques.
  • Blessés médullaires avec paralysie.